SPORTING CLUB DE LA BASTIDIENNE : site officiel du club de foot de BORDEAUX - footeo

Editorial


SPORTING CLUB DE LA BASTIDIENNE

SI TU ES UNE FILLE, QUE TU AS ENTRE 11 ET 13 ANS,
QUE TU AIMES LE SPORT ET LES CHALLENGES…
...N’HÉSITES PAS À NOUS REJOINDRE!

« LE FOOT, C’EST PAS QUE POUR LES GARÇONS! »

LE SPORTING CLUB DE LA BASTIDIENNE SOUHAITE
LA CRÉATION D’UNE SECTION FÉMININE.

POUR CELA, IL EST NECESSAIRE D’AVOIR UN EFFECTIF AUQUEL,
NOUS L’ESPÉRONS, TU FERAS PARTIE DÈS LA SAISON 2009 -2010!
PLUS VOUS SEREZ NOMBREUSES, PLUS IL Y AURA DE CHANCE QUE LES
CATÉGORIES FÉMININES SE DÉVELOPPENT ET
NOUS POURRONS, AINSI, ACCUEILLIR VOS SŒURS, GRANDES ET PETITES.

EN NOUS REJOIGNANT, TU SERAS ENCADRÉE D’ENTRAINEURS EXPÉRIMENTÉS À TON ÉCOUTE POUR QUE TU PROGRESSES À TON RYTHME.

PENSE À NOUS DÈS MAINTENANT POUR TA FUTURE INSCRIPTION!

BIEN SUR, SI TU SOUHAITES INTEGRER LE CLUB ET QUE TU NE TE SITUES PAS DANS LA TRANCHE D’ÂGE CITÉE, TU SERAS ACCUEILLIE
DANS LES ÉQUIPES DÉJÀ FORMÉES.


Sporting Club de la Bastidienne
Siège Social
70 rue des vivants
33100 Bordeaux
Téléphone : 05 56 86 48 33


16 mai 2011 10h19 | Par Xavier Dorsemaine

Des footballeuses bastidiennes redoutées

Disparue durant trois ans, la tradition du football féminin a refait surface au club de la Bastidienne. Les filles brillent de nouveau avec éclat sur les terrains régionaux.

Les U 15 de la Bastidienne avec leur entraîneur Boualem Bourtache et le président Didier Duprat.  Photo Eric despujols

Les U 15 de la Bastidienne avec leur entraîneur Boualem Bourtache et le président Didier Duprat. Photo Eric despujols

Samedi, 16 heures, stade Tregey, maillot rouge et blanc, short et chaussettes noires, l'avant-centre des moins de quinze ans de La Bastidienne, ballon collé au pied, vient de réaliser un contrôle aérien à faire pâlir de jalousie un footballeur professionnel. « T'as vu comment elle joue ? », s'exclame, devant son copain, un gamin ébahi au bord du terrain.

En face, maillot violet, les gamines de Mareuil venues de Dordogne, sont franchement débordées. Le trio 9-10-11 leur donne le tournis. Les jeunes Bastidiennes, premières de leur poule régionale, se régalent avant la finale du championnat, qui dans quinze jours, verra les quatre meilleures équipes s'affronter à Dax, pour le titre.

A sept contre sept, pendant deux mi-temps d'une demi-heure, « les filles, déclare posément leur entraîneur Boualem Bourtache, sont plus à l'écoute, plus disciplinées et elles apprennent plus vite que les garçons ». Elles s'étaient dispersées dans d'autres clubs.

Depuis le mois d'octobre, la Bastidienne (fondée en 1904) aligne de nouveau des équipes féminines. Deux équipes senior A et B, plus quatre équipes de jeunes : « La marraine de nos équipes, Houda Lataf, explique le président du club Didier Duprat, a été formée au club. Membre de l'équipe de France, elle a joué à Lyon et fait aujourd'hui le bonheur de Montpellier. »

Naouelle Bourtache, la propre fille de Boualem, numéro 10 et Doralee Capot - qui marquera ce samedi après-midi la bagatelle de huit buts dont un lob somptueux de quarante mètres - sont d'ores et déjà repérées par l'Olympique lyonnais.

« Jouer avec sa tête »

Leur jeu à terre, privilégiant la technique, fait merveille : « Platini, remarque Boualem Bourtache, le disait déjà : le ballon court toujours plus vite que le joueur ». Les filles se mettent au foot parce que, dixit Naouelle, « je voyais petite mon frère jouer et ça m'a plu, ça m'amuse ». Et Doralee : « J'aime les sports collectifs. L'art du placement. Il faut jouer avec sa tête. L'entraîneur est sympa. Il a une grosse culture du jeu. »

L'équipe des garçons des moins de quinze ans, première de son championnat, n'a pas fait mieux que un partout avec celle des filles. « Doralee, précise Didier Duprat, joue parfois avec eux et croyez-moi, sourit-il, ils sont contents de l'avoir ! » Pendant ce temps, une des défenseuses de Mareuil, désabusée, demande l'heure à une des supportrices au bord du terrain. Le score prend en effet des proportions rugbystiques. À 12-0, il est temps que la plaisanterie se termine.

« Quand je dis que je joue au foot, raconte Naouelle, souvent, les gens ne me croient pas. » Samedi dernier, à Tregey, les spectateurs du match ont vite compris.

 
 

© www.sudouest.fr 2011

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 5 Dirigeants
  • 2 Entraîneurs
  • 14 Joueurs
  • 10 Supporters

LE FOOT C'EST AUSSI POUR LES FILLES!